Ancienne calebasse Dorzé, Ethiopie

175,00 

En stock

Catégories : ,
 

Description

Ancienne calebasse Dorzé, Ethiopie.
Dimensions :
Ø  20 cm
H 28 cm

Les calebasses africaines

La calebasse est sans doute la première plante domestiquée en Afrique, antérieure aux céréales telles que le sorgho et le millet. Mais les traditions qui ont maintenu la culture de la calebasse au cours des siècles (pour la consommation mais surtout la réalisation de récipients) sont en train de tomber en désuétude, victimes des changements de style de vie et des récipients en plastique bon marché.

Les calebasses du pays Dorzé dans la vallée de l’Omo, en Éthiopie

Les calebasses sont réalisées par un artisan tanneur, Degala, du pays Dorzé dans la province du Gamo Gofa. Son statut casté en fait un personnage en marge de la société, dont le contact doit être évité bien que son travail soit indispensable à toute la communauté. Son savoir, transmis par ses père et mère, lui vaut une réputation d’artiste qui dépasse les limites de sa seule compétence. Il collecte les calebasses fraîches, les fait sécher en les pendant à l’intérieur d’une maisonnette, où elles prennent avec le temps leur couleur plus ou moins foncée, généralement rouge brun. Il en grave les motifs avec un poinçon selon des modèles traditionnels pour les objets ordinaires. Il peut aussi y manifester un sens créatif.

La calebasse est utilisée pour boire la bière dana, le lait mas, pour y conserver aussi les grains grillés qu’on offre à l’occasion ; avec le café notamment. C’est un objet personnel qui mérite des soins attentifs. A l’inverse d’autres ustensiles ordinaires, il est exposé sur les cloisons intérieures de la maison. Cassé, il n’est pas jeté, mais réparé, non par collage, mais par couture.

In Éthiopie d’aujourd’hui, La terre et les hommes, Musée de l’homme, 1975

Informations complémentaires

Pays

Ethiopie